Retour à la liste des actualités

La Fédération des Prestataires de Santé à Domicile (PSAD) s’associe pleinement aux propositions et conclusions du rapport de Jean-Marc Aubert sur le financement du système de soins

Consultée en avril dernier par M. Aubert, la Fédération des Prestataires de Santé à Domicile ne peut que conforter les conclusions innovantes du rapport final. Celles-ci sont porteuses de grands changements si le gouvernement suit ses préconisations.

 En effet, les évolutions proposées par le rapport s’articulent autour de deux principes clefs :

  • L’introduction systématique de critères de qualité et/ou de pertinences des soins ;
  • Une combinaison des modes de financement : la diminution progressive de la part de tarification à l’activité permet ainsi le développement de modèles de rémunération porteurs de valeur (tels que le paiement au forfait ou à l’épisode de soins). 

La Fédération des PSAD soutient depuis plusieurs années le déploiement de modes de rémunération plus pertinents.

 « Nous ne pouvons que saluer ces propositions qui s’inscrivent dans la droite ligne des mécanismes de régulation que notre secteur prône depuis quelques années. La modulation de la rémunération des prestataires en fonction de l’observance des patients dans l’apnée du sommeil (entrée en vigueur en janvier 2018) est d’ailleurs citée en exemple !  Nous restons cependant vigilants car comme le souligne très justement la task force en conclusion, il est crucial de donner une visibilité à 3-5 ans aux acteurs, notamment en matière d’évolutions tarifaires, et de mettre fin à la non fongibilité des enveloppes, sans quoi ces réformes seront ‘peu utiles’< », précise Charles-Henri des Villettes, Président de la Fédération.

« Ce mode de financement nous pousse également, en coordination avec les autres acteurs de santé, à mieux accompagner le patient dans la gestion de sa pathologie et son adhésion au traitement, et donc à améliorer son efficience », ajoute Carmela Marchand, vice-présidente la Fédération.

La Fédération soutient donc les propositions de Jean-Marc Aubert et espère que le Gouvernement en tiendra compte dès aujourd’hui, notamment dans la future loi Santé, mais également lors de l’examen du budget 2020 de la Sécurité sociale…

à lire également

image description
26 Mar

«Le premier hôpital de France, c’est le domicile»

Tribune de Charles-Henri des Villettes, président de la Fédération des PSAD, publiée dans l'Opinion

lire l’article
image description
26 Mar

Référencement sélectif : une mesure dangereuse pour l’accessibilité des patients/personnes à l’innovation et aux produits adaptés à leur besoin

Introduit par la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) 2020, le référencement sélectif pour certains produits de santé, et notamment les fauteuils roulants, inquiète les organisations professionnelles des prestataires de santé à domicile. A l’heure de sa prochaine mise en œuvre, la fédération des prestataires de santé à domicile (PSAD) et l’Union des prestataires de santé à domicile indépendants (UPSADI), réitèrent leurs réticences à l’égard de ce dispositif qu’elles jugent délétère pour les patients

lire l’article
image description
30 Nov

Covid-19 : La FEDEPSAD salue la création d’un forfait relatif à l’oxygénothérapie à domicile

Au terme d’un travail mené entre le ministère de la Santé et la FEDEPSAD, un forfait oxygénothérapie de court terme pour les patients atteints de la COVID-19 a été mis en œuvre. Cette avancée consacre le rôle des PSAD dans la gestion de la crise sanitaire.

lire l’article

ACCÈS

  • 126 rue de Charenton, 75012, Paris
  • Tél:  01 84 83 13 85
  • Fax:  01 84 83 13 90
    • Arrêt Gare de Lyon
    • M Lignes 1 et 14
    • RER Lignes A et D
    • Arrêt Reuilly-Diderot – ligne 1 et 8
image description
Horaires d'ouverture au public et permanence téléphonique :

Du lundi au jeudi de 10h à 19h.
Le vendredi de 10h à 18h.

Voir le plan d’accès

Contact

Vous pouvez nous laisser un message via ce formulaire, nous vous répondrons dans les meilleurs délais :

*Champs obligatoires