Retour à la liste des actualités

Lettre aux français

Madame, Monsieur,

Nos 2000 associations et entreprises de prestataires de santé à domicile accompagnent chaque jour 2,5 millions de patients, insuffisants respiratoires sous oxygène ou atteints d’apnées du sommeil, personnes ventilées, diabétiques, malades sous perfusion, ou sous nutrition artificielle, avec une poche digestive ou urinaire et utilisateurs de sondes, personnes en situation de dépendance ou de handicap…

En 10 ans, le nombre de patients bénéficiant d’une prestation de santé à domicile a triplé, passant de 800 000 à 2,5 millions. Nous leur permettons de sortir de l’hôpital plus vite et d’être pris en charge à leur domicile avec les meilleures conditions de sécurité. C’est une aspiration forte partagée par les Français.

Pourtant, en 10 ans, le budget alloué pour chaque patient traité à domicile par la solidarité nationale a été réduit de plus de 30%.

Avec nos 32 000 salariés, nous avons, jusqu’à présent, réussi à maintenir le niveau de qualité et de sécurité indispensables à nos patients. Mais aujourd’hui, avec les baisses de remboursement successives imposées par le gouvernement, nous n’y arrivons plus ! Au-delà d’un certain seuil, rogner sur les dépenses alors que les besoins augmentent, n’est plus soutenable. C’est dangereux pour les patients. C’est dangereux pour nos structures où 4 000 emplois sont d’ores et déjà menacés par les mesures en cours.

La santé à domicile est en danger !

Réduire les moyens des soins à domicile c’est :

  • Moins d’interventions et moins de services au bénéfice des patients
  • Moins de choix dans les dispositifs médicaux mis à disposition, moins de personnalisation et plus de difficulté d’adaptation
  • Moins de temps dédié à chaque patient : les robots prendront le relais de nos équipes, renforçant l’isolement des malades.
  • Davantage de temps passé à l’hôpital

Comment demain, nos patients qui sont vos parents, vos proches et ceux que vous aimez, seront-ils pris en charge à leur domicile? Et par qui ?

Le gouvernement et les candidats à l’élection présidentielle doivent clarifier leurs intentions sur  la santé à domicile et sur les moyens concrets pour la développer.

Il n’est plus possible de continuer à afficher l’ambition politique de développer le maintien à domicile tandis que tout est mis en oeuvre pour poursuivre son démantèlement.

Madame, Monsieur, à la veille de l’élection présidentielle, nous appelons à la mobilisation de tous pour infléchir le Gouvernement. Aidez-nous à défendre votre santé à domicile en signant la pétition citoyenne et en la diffusant le plus largement possible. 

Pour signer la pétition, flashez le QR code :

QR code pétition.png

 

à lire également

image description
4 Oct

Lettre aux français

La santé à domcile en danger ! Lettre ouverte publiée dans le Journal du Dimanche du 3 octobre

lire l’article
image description
27 Sep

Pétition en ligne pour l'avenir de la santé à domicile

La Fédération des Prestataires de Santé à Domicile appelle à la mobilisation pour protéger la #santéàdomicile et soutient la pétition : "Ma santé à domicile j'y tiens, je la soutiens". Patients, aidants, acteurs de la santé à domicile, citoyens : tout le monde est concerné et a le droit de choisir d'être soigné à domicile, avec le meilleur accompagnement et la meilleure qualité de soin possible.

lire l’article
image description
26 Mar

«Le premier hôpital de France, c’est le domicile»

Tribune de Charles-Henri des Villettes, président de la Fédération des PSAD, publiée dans l'Opinion

lire l’article

ACCÈS

  • 126 rue de Charenton, 75012, Paris
  • Tél:  01 84 83 13 85
  • Fax:  01 84 83 13 90
    • Arrêt Gare de Lyon
    • M Lignes 1 et 14
    • RER Lignes A et D
    • Arrêt Reuilly-Diderot – ligne 1 et 8
image description
Horaires d'ouverture au public et permanence téléphonique :

Du lundi au jeudi de 10h à 19h.
Le vendredi de 10h à 18h.

Voir le plan d’accès

Contact

Vous pouvez nous laisser un message via ce formulaire, nous vous répondrons dans les meilleurs délais :

*Champs obligatoires