Retour à la liste des actualités

Journée internationale des personnes âgées

Lundi 1er octobre 2018 – L’allongement de l’espérance de vie (85 ans pour les femmes et 78,9 pour les hommes) implique une augmentation significative du nombre de personnes âgées en situation de dépendance ou atteintes de pathologies liées à l’âge. D’après la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), le nombre de personnes âgées dépendantes devrait s’élever à plus de 2,6 millions d’ici 2060. Alors que 90% d’entre elles souhaiteraient être maintenues à domicile le plus longtemps possible , il apparaît aujourd’hui indispensable de favoriser des solutions alternatives aux établissements médicalisés permettant aux personnes âgées dépendantes de rester chez elles dans des conditions de sécurité optimales.

 


 

Les PSAD

Accompagnant plus de 2 millions de patients, les prestataires de santé à domicile (PSAD) sont des acteurs clés du parcours de soins: à la charnière entre les professionnels de santé, le patient et son entourage, les 25 000 professionnels (infirmiers, pharmaciens, ergothérapeutes, techniciens, …) mettent en œuvre les prestations et technologies nécessaires au traitement et à sa bonne observance. Ils veillent également à la sécurité des patients en assurant la gestion des risques liés aux dispositifs médicaux qu’ils fournissent. Enfin, ils accompagnement les patients tout au long de leur parcours en lien avec les autres acteurs de santé.

 


 

Le prestataire de santé à domicile au cœur du parcours de soin des personnes âgées dépendantes

L’environnement familier est un confort irréfutable. L’attachement à un quartier, à des commerçants, à des voisins, ou tout simplement à des visages connus, n’est pas à négliger. Un changement brutal d’environnement peut avoir un effet négatif sur l’état de santé d’une personne âgée. Ainsi, au-delà de l’intérêt en termes de confort et de qualité de vie, le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes apporte également dans certains cas un bénéfice médical.

Ce sont aujourd’hui plus de 300 000 personnes âgées dépendantes qui ont recours aux PSAD. Cet accompagnement peut se faire à deux titres :

  • Dans le cadre du traitement d'"une des causes" de la dépendance : les PSAD accompagnent les malades chroniques tels que les insuffisants respiratoires, les diabétiques, les personnes atteinte de la maladie de parkinson ou de cancer … Il s'agit là de la partie "soins" de la situation de dépendance des personnes âgées.
  • Les PSAD apportent également des réponses de compensation de la dépendance via la délivrance d'aides techniques (fauteuils roulants, déambulateurs, aménagements de salle de bains, barres d'appui, etc.)

Souvent en lien avec les familles au moment de la recherche d'une réponse à une situation de dépendance, les professionnels des PSAD apportent également les conseils et l’accompagnement nécessaire pour l’évaluation des besoins, l’aménagement du logement, les aides financières, etc.

Enfin, par le suivi rapproché des patients qui leur sont confiés, par la mise en place de dispositifs de prévention, par un retour d'information régulier auprès du médecin prescripteur, les PSAD contribuent à éviter que la personne âgée ne fasse des séjour prolongés à l'hôpital ou qu'elle ne rentre précocement en maison de retraite.

Pour Sylvie Proust, administratrice de la Fédération des PSAD, « Répondre à l'aspiration des personnes âgées à vieillir chez elles en toute sécurité, retarder le recours aux institutions et ne limiter cette option qu’aux cas où la situation de la personne est incompatible avec une vie à domicile doit être une véritable priorité des pouvoirs publics ».

 


 

Une solution pour lutter efficacement contre les inégalités sociales et territoriales dans l’accès aux soins des personnes âgées

Le maillage territorial des prestataires constitue un outil clé de lutte contre les déserts médicaux puisque les 3 000 sites existants couvrent l’intégralité du territoire et sont en mesure d’intervenir sur tous les lieux d’habitation, même les plus isolés. Les PSAD ont la capacité de se déployer rapidement sur tout le territoire et assurent une astreinte technique 24/7 pour les dispositifs qu’ils délivrent.

Cette offre de grande proximité permet ainsi aux intervenants professionnels des PSAD de créer quotidiennement du lien social avec des populations souvent fragiles.

à lire également

image description
23 May

Les Rencontres de la Santé à Domicile, c'est le 4 juin

Découvrez le programme et inscrivez vous !

lire l’article
image description
17 May

Omnipod 5 : vers une remise en cause du modèle de prise en charge des patients diabétiques sous pompe à insuline en France

Le 7 mai, le Ministère de la Santé a publié, dans la précipitation et sans aucune prise en compte des propositions formulées à plusieurs reprises par les Prestataires de Santé à Domicile via nos organisations, l’arrêté de nomenclature et l’avis tarifaire relatifs au système de boucle semi-fermée Omnipod 5

lire l’article
image description
24 Apr

Les PSAD ont pris en charge 4 millions de patients en 2023

La Fédération des prestataires de santé à domicile (FEDEPSAD) dévoile les chiffres 2023 des prises en charge à domicile par les PSAD. En 2023, en dépit d'une situation économique particulièrement dégradée, les prestataires de santé à domicile (PSAD) ont répondu présents pour faire face à l'accroissement des besoins en permettant la prise en charge de 4 millions de patients à domicile, soit un demi-million de plus qu'il y a deux ans.

lire l’article

ACCÈS

  • 126 rue de Charenton, 75012, Paris
  • Tél:  01 84 83 13 85
  • Fax:  01 84 83 13 90
    • Arrêt Gare de Lyon
    • M Lignes 1 et 14
    • RER Lignes A et D
    • Arrêt Reuilly-Diderot – ligne 1 et 8
image description
Horaires d'ouverture au public et permanence téléphonique :

Du lundi au jeudi de 10h à 19h.
Le vendredi de 10h à 18h.

Voir le plan d’accès

Contact

Vous pouvez nous laisser un message via ce formulaire, nous vous répondrons dans les meilleurs délais :

*Champs obligatoires
PSAD Santé expo en direct